A Beautiful Body Project – un livre sur la beauté des femmes

Il y a quelques semaines, Jade Beall, maman photographe lançait une campagne Kickstarter dans le but de financer son projet de livre qui célèbre le corps des femmes : A Beautiful Body Project. Résultat : l’objectif de 20 000 dollars a presque été triplé. Le livre verra le jour.

Jade Beall et son projet de livre sur la beauté des femmes : A beautiful body project

Un magnifique projet décrit en vidéo (en anglais) :

De part ce projet et ce qu’elle écrit sur internet, on comprend que Jade Beall est une personne optimiste qui a une joie de vivre communicative. Elle dit elle-même qu’elle adore être mère, danser, faire du bien autour d’elle… Cela se ressent dans ce merveilleux projet qui célèbre la beauté des femmes et tente par la même occasion de leur montrer qu’elles sont/que nous sommes belles. 🙂

Jade Beall

Elle dit :

I am just like you: Beautiful and Authentic. Let me show you how I see you. Yes, YOU!

Je suis simplement comme vous : belle et authentique. Laissez-moi vous montrer comment je vous vois. Oui, VOUS !

D’autres infos ici :
Site officiel du projet
Site de Jade Beall
Article Huffington Post

Quand avez-vous cessé de penser que vous êtes belle ?

Dove camera shy "when did you stop thinking you're beautiful?"

Dove - Be your beautiful self.

Dove tente une nouvelle fois de redonner confiance aux femmes en leur beauté.

Après la campagne « Real Beauty Sketches – Vous êtes plus belles que vous ne le pensez« , c’est un spot intitulé « Dove Camera Shy » qui va faire sourire (je l’espère) les femmes.
Cachées derrière un objet ou leurs mains, elles tentent d’échapper à la caméra. Pourtant plus jeunes, elles posaient devant l’objectif et se laissaient aller.
Cette vidéo interroge les femmes sur le moment où elles ont perdu cette assurance quant à leur physique : « Quand avez-vous cessé de penser que vous êtes belle ? »

Jolie vidéo qui a décroché un Lion d’Or à Cannes.

Source

Mariage gay USA : mêmes droits pour les couples homosexuels mariés que les hétéros

Chez nos voisins américains, il se passe de nouveau des choses positives du côté de la loi : les couples homosexuels mariés vont pouvoir profiter des mêmes droits que les couples hétérosexuels mariés.

DOMA - Prop8

Une loi, dite DOMA (Defense of marriage Act), qui définit le mariage comme l’union entre un homme et une femme, vient d’être invalidée par la Cour suprême des Etats-Unis.

Cette décision permet aux couples gays légalement mariés dans 12 Etats sur 50 et dans la capitale Washington, d’avoir accès aux mêmes avantages fédéraux que les couples hétérosexuels.

Malheureusement, la Cour suprême n’a pas été jusque légaliser le mariage gay dans tout le pays. Espérons que cette nouvelle avancée fasse évoluer les Etats qui n’ont pas encore autoriser le mariage entre couple de même sexe.

[Source]

Au Texas, il s’en est fallu de peu pour que l’avortement soit encore possible

La nouvelle mérite bien un article sur le blog : une loi texane (Senate Bill 5 – SB5) anti-avortement a bien failli être votée cette nuit aux Etats-Unis.

C’était sans compter la détermination et le courage du clan démocrate et notamment de la sénatrice Wendy Davis.

Wendy Davis

Afin que la loi ne soit pas votée, la sénatrice a réalisé un discours de près de 13 heures (d’un peu plus de 11h du matin à minuit). Il s’agit d’un filibuster : prononcer un interminable discours en session parlementaire pour retarder et faire capoter le vote d’une loi.

Debout (car son siège lui a été retiré), sans pouvoir s’appuyer sur son bureau, sans pause quelconque et chaussée de ses baskets roses, elle intervient pendant plus de 12 heures sur le sujet, citant notamment des témoignages de femmes ou de médecins.

Au fur et à mesure, les soutiens se font de plus en plus nombreux, sur Twitter notamment (#StandWithWendy) mais aussi au Capitole où un large public s’est rassemblé.

Les républicains, très conservateurs, ont tenté de truquer l’heure du vote : 23h58 alors que celui-ci s’est fait à 00h03, invalidant ainsi la loi.

Le gouverneur du Texas, Rick Perry, ne compte pas s’arrêter là. Il souhaite faire de l’avortement « une chose du passé ».

Mais pour l’instant, les choses se terminent bien. Puisque c’est finalement le camp démocrate qui l’emporte et qui permet que les femmes texanes aient encore le choix de l’IVG.

Bravo Mme la sénatrice !

Wendy Davis victory

Pour en lire plus sur le sujet, voici quelques articles :
« Texas : un discours de dix heures pour sauver l’avortement » sur metronews.fr
« Texas : le droit à l’avortement sauvé par un discours de onze heures » sur liberation.fr
« Wendy Davis, sénatrice, a discouru pendant 13h pour protéger le droit à l’avortement » sur madmoizelle.com

Tu sais que tu es (trop) accro à une fanfiction quand…

fanfiction

  • Tu as un pincement au cœur quand ton téléphone flashe parce que tu as reçu un nouvel email et tu penses que c’est le nouveau chapitre tant attendu
  • Tu vérifies sur la page de la fanfiction qu’il n’y ait pas eu de nouvelle mise à jour, au cas où tu ne recevrais pas de notif
  • Tu retardes le plus possible le moment de te coucher au cas où tu recevrais un email à 00h30 t’annonçant qu’un nouveau chapitre est en ligne (ben oui quand l’auteur vit aux Etats-Unis, faut penser au décalage horaire)
  • Tu imagines ce qui pourrait bien arriver dans le chapitre suivant quand tu t’endors le soir
  • Tu aimerais pouvoir écrire plus d’un commentaire par chapitre sur fanfiction.net (et donc il t’arrive d’envoyer un message privé à l’auteur pour lui faire part de tes théories)
  • Tu lis d’autres fanfictions de l’auteur pour tenter de patienter
  • Tu relis les chapitres plus d’une fois
  • Tu ne trouves rien de « bon » dans ta bibliothèque comparé à ta précieuse fanfiction
  • Au bout de 6 jours sans mise à jour, tu commences à te demander ce que fait l’auteur
  • Depuis le dernier chapitre, mis en ligne il y a 2 jours, tu as l’impression que tu as déjà attendu 2 semaines
  • Tu espères que l’histoire aura au moins 40 chapitres pour faire durer le plaisir
  • Lorsque la fanfiction est complète et que tu peux la lire d’une traite, tu aimerais ne pas avoir ce besoin vital de dormir pour lire tous les chapitres à la suite

On pourrait croire que j’ai un problème. Mais je ne pense pas que ça se soigne, et je m’en fous. hihi 😆

accro ordinateur

Ah, et la fanfiction en question c’est Contractually Bound, écrite (en anglais) originellement par GinnyW 31 et sshg316, puis reprise par LyricalKris. Les trois auteurs sont toutes très talentueuses.

Une leçon de vie par Zach Sobiech

Zach Sobiech, 18 ans, en phase terminale d’un ostéosarcome (forme rare de cancer des os), s’est tourné vers la musique pour laisser un message à ses proches.

Zach Sobiech - Clouds

Son histoire et sa chanson Clouds ne vous laisseront pas indifférent. Préparez vos mouchoirs. Documentaire (en anglais, sous-titres français) sur Zach et sa façon de vivre/voir la vie :

Achetez Clouds sur iTunes (argent en faveur de Zach Sobiech Osteosarcoma Fund) ou faites un don via le site childrenscancer.org.

Paroles :
Well I fell down, down, down
Into this dark and lonely hole
There was no one there to care about me anymore
And I needed a way to climb and grab a hold of the edge
You were sitting there holding a rope

And we’ll go up, up, up
But I’ll fly a little higher
We’ll go up in the clouds because the view is a little nicer
Up here my dear
It won’t be long now, it won’t be long now

When I get back on land
Well I’ll never get my chance
Be ready to live and it’ll be ripped right out of my hands
Maybe someday we’ll take a little ride
We’ll go up, up, up and everything will be just fine

And we’ll go up, up, up
But I’ll fly a little higher
We’ll go up in the clouds because the view is a little nicer
Up here my dear

It won’t be long now, it won’t be long now
If only I had a little bit more time
If only I had a little bit more time with you

We could go up, up, up
And take that little ride
And sit there holding hands
And everything would be just right
And maybe someday I’ll see you again
We’ll float up in the clouds and we’ll never see the end

And we’ll go up, up, up
But I’ll fly a little higher
We’ll go up in the clouds because the view is a little nicer
Up here my dear
It won’t be long now, it won’t be long now

Des célébrités chantent en play-back la chanson de Zach :

D’autres vidéos très touchantes sur la chaîne youtube SoulPancake > My Last Days, notamment celle de Shane Burcaw, atteint d’amyotrophie spinale (faites un don pour que Shane réalise son rêve) :

Comme le disent Zach Sobiech et Shane Burcaw :

Embrace everyday with hope and joy. / Accueil chaque jour avec espoir et joie.

Life is about having a good time. / Le principe de la vie c’est d’avoir du bon temps.

MAJ : Zach Sobiech est décédé le lundi 20 mai.

Vous êtes plus belles que vous ne le pensez

You are more beautiful than you think - Vous êtes plus belles que vous ne le pensez

Nous passons beaucoup de temps, en tant que femmes, à analyser et tenter de corriger des choses qui sont bien en fait. On devrait passer plus de temps à apprécier ce que nous aimons.

Vous êtes plus belles que vous ne le pensez.

Essayons d’être reconnaissante de notre beauté naturelle.

Ce sont les messages véhiculés dans une nouvelle vidéo réalisée pour Dove : Real Beauty Sketches

Prenez quelques instants pour visionner cette vidéo et visitez le site internet créé en parallèle.

 

Gestion des données numériques après la mort

Le sujet n’est pas des plus joyeux, mais je pense qu’il est important.

Cette semaine, je suis tombée sur des articles sur la gestion des données numériques après la mort, et j’avais envie de faire un point sur ce qu’il faut en retenir. Après tout, on prévoit sa succession pour tout ce qui est matériel, ne faut-il pas aussi songer à nos données numériques ?

Données numériques

Je vous invite à lire l’article du Huffington Post qui développe ce que je vais vous décrire ci-dessous.

Quoi faire ?

Google

Il est possible de définir au bout de combien de temps Google doit considérer le compte (Gmail, contacts, Youtube…) comme inactif, si l’on transfère les données à une personne de confiance, si l’on veut que le compte soit complètement supprimer…
C’est ici que la configuration se passe.

Facebook

Un formulaire propose de transformer le compte en mémorial, mais pas de le supprimer (un peu glauque je trouve). C’est ici.

Twitter

Un formulaire est aussi disponible, et cette fois-ci le compte peut-être supprimé. C’est ici.

Microsoft

Il est possible de demander (par email, fax ou courrier postal à envoyer aux Etats-Unis) la fermeture du compte et le transfert des données stockées (Hotmail compris). Plus d’infos ici.

Yahoo!

Sur demande, le compte sera désactivé. Le contenu de celui-ci ne peut être transmis que sur « production, en original, d’un acte de notoriété émanant d’un notaire français établissant la qualité des ayants-droits concernés ». Plus d’infos ici (paragraphe 4)

Dans tous les cas, la preuve du décès et du lien de l’ayant droit avec le détenteur du compte est nécessaire.

C’est là que ça devient WTF?/anormal/dég****asse

Amazon et Apple, tous deux permettant l’achat en ligne d’œuvres dématérialisées ne semblent eux pas estimer que les albums et livres téléchargés appartiennent à l’utilisateur.

Et oui, vous ne pourrez pas léguer vos films, titres musicaux, livres numériques… achetés en ligne.

Apple

La suppression du compte et des données qui y sont stockées est possible.
Selon les conditions d’utilisation d’iCloud :

Vous acceptez que votre Compte est incessible et que tous les droits liés à votre identifiant Apple (Apple ID) ou Contenu dans le cadre de votre Compte sont résiliés lors de votre décès. Dès réception d’une copie d’un certificat de décès, votre Compte pourra être résilié et l’intégralité du Contenu de votre Compte pourra être supprimée.

Amazon

Le contenu numérique téléchargé « ne peut être revendu, ni donné, ni transféré entre comptes ». Plus d’infos ici.

Et la loi dans tout ça ?

Voilà ce que dit l’article :

« S’il y a un décès, les données stockées par une entreprise doivent théoriquement être supprimées. Mais il n’y a rien de systématique, aucune procédure obligatoire » […] Pour autant, « la loi prévoit la possibilité pour les héritiers de faire cette démarche, c’est le droit de suppression » […] Voici ce que dit la loi :

  • Les héritiers d’une personne décédée justifiant de leur identité peuvent, si des éléments portés à leur connaissance leur laissent présumer que les données à caractère personnel la concernant faisant l’objet d’un traitement n’ont pas été actualisées, exiger du responsable de ce traitement qu’il prenne en considération le décès et procède aux mises à jour qui doivent en être la conséquence.
  • Lorsque les héritiers en font la demande, le responsable du traitement doit justifier, sans frais pour le demandeur, qu’il a procédé aux opérations exigées en vertu de l’alinéa précédent.

La Commission européenne est en train de travailler sur un droit à l’oubli numérique plus généralisé.

 

C’est donc un travail laborieux, surtout lorsque le défunt a de nombreux profils/comptes. Espérons qu’une loi, permettant une procédure simplifiée, sera promulguée dans quelques temps.

Il existe néanmoins des sociétés qui proposent des services (payants) pour aider dans la gestion des données numériques après la mort (sauvegarde de données, préparation d’un message d’adieu pour les différents réseaux sociaux utilisés, leg des mots de passe…). Plus d’infos dans l’article du Huffington Post.

Blog zéro carbone

Nous devons faire attention à notre environnement, pour notre bien mais aussi celui des générations futures. Ca semble être rabâché et compris par certaines personnes. Mais faisons-nous vraiment assez ?

A la maison, nous essayons de faire ce que nous pensons bien et juste.
En plus du tri sélectif classique avec les poubelles, nous avons acquéri il y a peu un composteur. Avec l’arrivée de notre ‘ti coquin l’an dernier, nous avons investi dans des couches lavables et lingettes réutilisables. Nous essayons de nous resservir au maximum du papier (ne pas jeter une feuille si le verso est utilisable en brouillon par exemple). Lorsque cela est possible, nous recevons les factures et documents par email. Nous utilisons (j’ai envie de dire évidemment) des ampoules basse consommation dans les pièces où la lumière est allumée plus de quelques minutes. Et nous aimerions, si cela était dans nos possibilités, acheter une voiture hybride (on peut toujours rêver).

Quoi de plus logique donc de faire un geste pour la planète puisqu’utiliser le web nécessite de l’énergie ?
Voilà pourquoi j’ai ajouté une icône « blog zéro carbone » dans la colonne latérale de mon blog. Le site bonial.fr plante un arbre lorsqu’un article comme celui-ci est publié (pas nécessairement aussi détaillé ;)). Si vous aussi avez un blog, pourquoi ne feriez-vous pas de même ?

Autre geste facile à réaliser : lorsque vous connaissez le nom d’un site (exemple voyages-sncf.com), tapez l’URL dans la barre d’adresse plutôt que d’utiliser un moteur de recherche. Et oui, chaque requête est consommatrice d’énergie 😉 Et si vous allez souvent sur Voyages SNCF, enregistrez le lien dans vos favoris.

Vous aussi, participez !

Information fatigue

information fatigue

Oui, les mots du titre sont bien dans l’ordre. J’ai en fait lu aujourd’hui un article intéressant sur l’ « information fatigue » (expression anglaise). Vous vous dites, mais c’est quoi ? Et bien pour reprendre la traduction de l’article, c’est

l’apathie, indifférence, ou épuisement mental résultant de l’exposition à un excès d’informations, particulièrement le stress qu’induit la tentative d’assimilation de sommes excessives d’informations provenant des média, d’Internet, ou au travail.

Après avoir lu cette définition, je me suis dis qu’il y avait un peu de moi dedans.

Vous arrive-t-il d’avoir beaucoup d’onglets ouverts dans votre navigateur que vous « lirez plus tard » ? Ou des pages enregistrées en favoris pour « y jeter un coup d’œil quand j’aurais le temps » ? Et bien moi, c’est tout le temps. Par exemple, actuellement j’ai une trentaine d’onglets ouverts et j’aimerais bien diminuer ce nombre. Mais plus je navigue sur internet, plus je découvre des choses (sujets, images…) qui me captivent et je n’ai pas envie de passer à côté de quelque chose d’intéressant. Donc allez hop, je mets de côté.

Les outils informatiques devraient pourtant nous permettre de gagner du temps, mais la masse d’informations présente, notamment en ligne, nous prend chaque jour un peu plus de notre temps.
L’ « information fatigue » serait-il le nouveau syndrome à la mode ou deviendra-t-il l’un des syndromes les plus importants de notre siècle ? A voir avec le temps, si l’on en entend plus parler.

Si vous avez des astuces pour palier ce problème, gagner du temps, ou si vous souhaitez réagir d’une autre manière à cette article, laissez un commentaire. 🙂