Mon bilan films de 2015

Je ne sais pas vous, mais moi j’aime bien faire des listes de choses diverses ; les films que je visionne chaque année en font partis.
J’ai commencé ce petit rituel en 2012 et j’ai continué en 2013, 2014, jusqu’à aujourd’hui où je vais vous présenter mon bilan films de 2015 (liste des films que je regarde au cinéma ou chez moi, inédits ou non, en VO ou en français).

Mes films de 2015

Bilan chiffré

Cette année 2015 fut une petite année pour moi : 25 films contre 72 l’an passé. Il faut dire que l’année a été assez chargée. Et plutôt que de me relaxer devant un film le soir à la maison, j’ai préféré visionner les séries que je suis de façon hebdomadaire (plus d’une vingtaine en ce moment).
J’espère que 2016 sera une année plus riche, remplie de films en tout genre ; et un peu moins parsemée de films pour enfants. Car si je m’amusais à compter les bribes de films qu’il m’arrive de regarder avec mon fils/que je vois en fond alors que je gère les tâches de la maison, le bilan films serait sans doute ENORME. Entre le début des Minions, le milieu de Planes, et la fin de La Reine des Neiges, ça fait un paquet d’heures.

Coups de cœur 2015

  • Speed – l’un de mes films favoris que j’aime revisionner de temps en temps. (en dvd)
  • Avengers: Age of Ultron – un film de super-héros comme je les aime. (en dvd)
  • Vice-Versa – un film doux à partager en famille. Une très chouette surprise, dommage que je ne l’ai pas vu au cinéma. (en dvd)
  • La famille Bélier – j’ai adoré, c’était à la fois drôle et touchant. (en dvd)
  • Spectre – un James Bond. Daniel Craig. Super film d’action. (en précommande dvd)
  • The Hunger Games: Mockinjay – Part 2 – s’en est maintenant fini de la saga Hunger Games au cinéma. Un bon final pour l’adaptation du dernier livre de Suzanne Collins. J’ai été en haleine tout du long. (en précommande dvd)
  • Star Wars: The Force Awakens – pari plus que tenu pour ce 1er volet de la nouvelle trilogie. Je n’en attendais pas moins avec JJ Abrams aux commandes. J’aurais bien été le voir une 2nde fois au cinéma. (en précommande dvd)

Liste

Quelques précisions : Titres majoritairement en anglais / en gras : Vus au ciné / en italique : Déjà vus / sans mise en forme : 1er visionnage / ♥ J’aime ++ / Dates au format américain : mois.jour

Mes films de 2015

Quels films avez-vous aimés en 2015 ?

 

– Le blog est aussi sur Facebook + Twitter + Hellocoton + Instagram.

Speed, pourquoi j’adore ce film

Habituellement, les films dont je vous parle sur le blog sont récents, encore visibles au cinéma. Aujourd’hui, j’évoque un film qui me tient à cœur, que je regarde régulièrement depuis de nombreuses années, un film non prise de tête : Speed.

Speed, affiche/poster

Synopsis

Un jeune policier est aux prises avec un terroriste psychopathe, expert en explosif, qui menace de faire sauter un autobus si celui-ci passe sous la barre des 50 miles/heure (80 km/heure).

50 mph (Speed)

Bande-annonce

Lorsque je fais une review, j’ajoute généralement la bande-annonce. Le film datant de 1994, la seule bande-annonce disponible présente toutes les scènes d’action et on y voit aussi la fin. Je préfère donc ne pas la mettre.
Speed est un film connu qui n’a pas besoin de bande-annonce pour que vous le voyiez au moins une fois, si ce n’est pas déjà fait 😉

Pourquoi j’aime tant ce film

  • C’est tout d’abord lié à des souvenirs de la fin de mon enfance, peut-être le début de mon adolescence. La VHS a été lue un nombre incalculable de fois.
  • Keanu Reeves. Ai-je besoin d’en dire plus ? Keanu, jeune, beau gosse, rempli de testostérone, héros mâle que l’on aimerait serrer dans ses bras (et plus si affinités)…
  • Sandra Bullock. Quasi inconnue à l’époque. Canon avec sa coupe au carré et son haut moulant vert/bleu (que j’avais essayé de me procurer à l’époque). C’est avec Speed qu’elle est devenue mon actrice favorite. Je l’adore pour son charme, sa fraîcheur, son naturel…
  • Keanu & Sandra. Une super chemistry entre les deux acteurs, de très beaux jeunes comédiens qui font rêver.

Keanu Reeves, Sandra Bullock (Speed)

  • Annie & Jack. Une relation intense qui débute dans des circonstances extrêmes.

    Les relations, plus ça démarre dans l’intensité, moins ça tient la distance. – Annie à Jack

  • L’adrénaline. Qui n’a jamais aimé les rebondissements qui font battre nos petits cœurs et s’inquiéter pour les protagonistes ?
  • La musique. Dès le générique du début, on découvre la très bonne musique composée pour le film. Dispatchée ensuite tout au long du long métrage, la musique accroche le spectateur tout autant que les scènes qu’elle accompagne.
  • L’authenticité des personnages. De par les dialogues (souvent crus), les quelques touches humoristiques, le mélange ethnique…
  • Film d’action des années 90. Peut-être était-ce dû à mon âge, mais à cette période j’adorais les films de ce genre (de l’action, des scènes souvent non réalistes mais auxquelles on accroche, et des personnages attachants). Je pense notamment à L’Arme Fatale (et ses suites), même chose pour les Die Hard.

Jack Traven & Annie gif (Keanu Reeves, Sandra Bullock - Speed) Jack Traven & Annie gif (Keanu Reeves, Sandra Bullock - Speed) Jack Traven & Annie gif (Keanu Reeves, Sandra Bullock - Speed) Jack Traven & Annie gif (Keanu Reeves, Sandra Bullock - Speed)

Anecdotes

  • L’avion de la compagnie aérienne (Pacific Courrier) qui explose sur le tarmac de l’aéroport est un clin d’œil à Piège de cristal (Die Hard) dont Jan de Bont (réalisateur de Speed) était directeur de la photographie et Jackson De Govia, chef décorateur. Pacific Courrier est le nom de la compagnie empruntée par Bruce Willis dans Piège de cristal (info allocine).
  • Autre anecdote qui a son importance, notamment pour les fans de la personne influente qu’il est devenue : bien que non crédité au générique, Joss Whedon, alors script doctor, a écrit la quasi-intégralité des dialogues du film (info wikipedia).

Vous l’aurez compris, Speed c’est un film que j’aime énormément (l’un de mes films préférés finalement), que j’aime revisionner de temps en temps, un film qui fait du bien au moral.

en DVD

Speed en dvd

Et vous, quel est le film souvenir que vous aimez particulièrement ?

 

– Le blog est aussi sur Facebook + Twitter + Hellocoton + Instagram.

Avengers: Age of Ultron (L’ère d’Ultron)

Tout de suite après être allée voir Avengers: L’ère d’Ultron (le jour de sa sortie), j’ai eu envie de vous en parler. Mais finalement par quoi commencer ? Le film est tellement riche qu’il nécessite bien au moins un autre visionnage. Une chose est sûre, il est génial. Si vous aimez ce genre de cinéma, pas de doute, foncez le voir !

Avengers: Age of Ultron (L’ère d’Ultron)

Je propose donc un article où je parle de mes ressentis quelques jours après avoir encore à l’esprit Avengers: Age of Ultron. Ne vous inquiétez pas, il n’y aura pas de spoiler ici. La vidéo bande-annonce révèle juste ce qu’il faut pour vous donner envie de vous déplacer en salle (il s’agit du teaser sorti il y a quelques mois).

Avengers: Age of Ultron characters - Personnages de L’ère d’Ultron (Scarlet Witch, Nick Fury, Hawkeye, Hulk, Iron Man, Captain America, Thor, Black Widow, Quicksilver)

Synopsis

Après l’attaque de New York par des extra-terrestres (relatée dans Avengers), Tony Stark et Bruce Banner créent Ultron, une intelligence artificielle capable d’augmenter seule ses capacités, ayant pour but de protéger l’humanité de toutes les menaces potentielles. Mais leur plan se retourne contre eux lorsqu’Ultron décide que les principaux ennemis sont en fait les humains. Les Avengers se regroupent pour lutter contre ce péril mortel.

Bande-annonce (vostfr)

Mon avis

Réalisé (comme le premier Avengers) par Joss Whedon, je m’attendais à voir un bon film tout comme j’avais apprécié le premier volet sorti en 2012. Je ne songeais pas autant aimer ce film, avoir envie de le revoir (une fois voire plus), et avoir hâte d’écouter et lire les avis et critiques des spectateurs.

Avengers: Age of Ultron nous en met plein la vue. Le film est sensationnel. Plus les minutes avancent, plus on en redemande. Etant un film Marvel, on peut s’attendre à du grand et beau spectacle, mais il y a quelque chose de particulier avec celui-ci. On est époustouflé, ému, on rit… on ressent diverses émotions qui sont toutes justement mesurées.

J’ai particulièrement aimé les scènes plus personnelles, celles où l’on découvre – un peu plus ou beaucoup – les personnages, le côté humain qui nous touche de par leur histoire parfois dure.

Moi qui ait tendance à rigoler lors des scènes d’action surréalistes (peu importe le film), je les ai toutes adorées ici, j’ai même été satisfaite de leur nombre, leur qualité, leur durée…

Avengers: Age of Ultron (gif action scene, scène d'action)

Les effets spéciaux sont réalisés d’une manière si précise qu’on ne se rend pas compte qu’il y en a dans quasi chaque scène.

Les différentes apparitions des personnages de l’univers cinématographique Marvel s’ajoutent aux nombreuses choses qui nous font aimer le film. Même si j’ai du mal à comprendre pourquoi certains font des apparitions et d’autres non (du fait que je regarde la série Marvel’s Agents of SHIELD sans doute. MAJ 26/04 : l’épisode de la semaine prochaine devrait être en lien avec le film, qui sort aux Etats-Unis le 1er mai).

Et c’est si agréable de retrouver cette bande de copains (Robert Downey Jr., Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Chris Evans, Scarlett Johansson, Jeremy Renner) qui s’entend vraiment bien que cela se ressent à l’écran.

Avengers: Age of Ultron premiere - Robert Downey Jr. & Chris Evans Avengers: Age of Ultron premiere - Robert Downey Jr. & Scarlett Johansson
Avengers: Age of Ultron premiere - Robert Downey Jr. & Mark Ruffalo Avengers: Age of Ultron premiere - Robert Downey Jr. & Chris Hemsworth

Photos provenant du compte Instagram de Robert Downey, Jr.

Je suis contente de ne pas avoir vu la toute dernière bande-annonce (la vidéo de cet article correspond au teaser sorti il y a quelques mois) car on en voit finalement trop, notamment sur la relation de deux de nos chers Avengers.

Si vous aviez des doutes pour aller voir Avengers: Age of Ultron, oubliez-les. Et si vous savez déjà que vous irez voir le film, foncez ! Je vous invite vivement à vous rendre dans une salle de ciné pour vous faire votre propre idée. 🙂

Bonus

Liens : Site officielTwitterFacebookTumblr

Affiches alternatives

Avengers: Age of Ultron, poster Avengers Last Hope Avengers: Age of Ultron, poster Avengers Unite Avengers: Age of Ultron, poster Ultron No Strings Avengers: Age of Ultron, poster Ultron Unleashed

En DVD

Avengers : L'ère d'Ultron en DVD

Comptez-vous aller voir le film ? Si vous l’avez vu, qu’en avez-vous pensé ?

 

– Le blog est aussi sur Facebook + Twitter + Hellocoton + Instagram.

Mon bilan films de 2014

C’est devenu un rituel sur le blog, début d’année rime avec vœux mais aussi bilan. Et pour moi, c’est le moment de faire une récap’ des films visionnés l’année passée. C’est donc parti pour mon bilan films de 2014 ! Jetez aussi un coup d’œil à mes bilans précédents : 2013 et 2012.

Mes films de 2014

Bilan chiffré

J’ai pris l’habitude de lister tous les films que je regarde : au cinéma ou chez moi, inédits ou non, en VO ou en français. Cette année, la liste n’est pas tout à fait complète car mon fils a commencé à regarder la télévision et notamment des dvd ; j’ai vu beaucoup de bribes de films (Cars, La Reine des Neiges, Monstres & Cie…) à de nombreuses reprises, ils ne figurent donc pas sur la liste ci-dessous.

J’étais bien partie pour très nettement dépasser le nombre de films de l’année précédente (mon challenge perso), et puis avec la reprise d’un travail à temps plein, j’ai eu moins de temps pour visionner des films.
Le bilan de 2014 est tout de même bon puisqu’il compte 72 films (2013 en comptait 68).

Mon grand plaisir reste de découvrir des films au cinéma. J’y suis allée 19 fois cette année. Je suis encore loin des trentaines de films que j’allais voir il y a quelques années mais je crois que cette époque est (pour le moment ?) révolue. 19 c’est quand même beaucoup mieux que les 13 cinés que j’ai fait en 2013.

Coups de cœur

Liste

Quelques précisions : Titres majoritairement en anglais / en gras : Vus au ciné / en italique : Déjà vus / sans mise en forme : premier visionnage / ♥ j’aime ++ / Dates au format américain : mois.jour

Mes films de 2014

Quels films vous ont marqués en 2014 ?

 

– Le blog est aussi sur Facebook + Twitter + Hellocoton + Instagram.

The Fault in Our Stars (Nos étoiles contraires), simplement émouvant

A moins que vous ne viviez dans un monde non connecté, vous avez du entendre parler de Nos étoiles contraires (The Fault in Our Stars), adaptation cinématographique du roman de John Green du même nom. J’y avais consacré un article blog en début d’année, où je vous parlais de l’histoire et de ma forte envie de voir ce film sur grand écran. Aujourd’hui, après l’avoir vu, je vous fait part de mon ressenti.

Nos étoiles contraires, affiche (Shailene Woodley, Ansel Elgort), The Fault in Our Stars french poster

Synopsis

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. (source wikipedia)

Bande-annonce (vostfr)

Mon avis

Emouvant, touchant, bien, drôle, triste, frais, juste, mignon, réel, poignant… voilà une partie des qualificatifs qui me passent par la tête lorsque je songe à Nos étoiles contraires.

Lorsque le tournage du film a commencé, l’idée de lire le livre de John Green m’a effleurée. J’ai d’ailleurs lu le première chapitre quelques temps plus tard, sans prendre le temps de le poursuivre. Finalement, le film est sorti, et je ne me suis pas replongée dans le roman. Peut-être reprendrais-je la lecture un jour ?!

Revenons-en au film.
Comment ne pas être ému par ce film rempli d’émotions ? Qu’elles soient positives ou négatives. Il représente ce que peut être la vie : belle remplie d’amour mais aussi douloureuse et semée d’épreuves.

J’ai été séduite pour cet aspect émotions ; et aussi par les visuels utilisés lors de l’affichage des sms et emails, ces petits effets « pop » qui rajoutent au côté fraîcheur et fun du film.

The Fault in Our Stars - tfios - Nos étoiles contraires : texting/sms

Un excellent cast.
Shailene Woodley (qui joue Hazel Grace Lancaster) a compris l’essence d’Hazel, les émotions qu’elle traverse, et sa manière de voir la vie. Elle est aussi belle à nos yeux (en tout cas les miens) qu’elle l’est aux yeux de Gus.
Ansel Elgort est lui aussi parfait dans le rôle d’Augustus Waters. Tous les acteurs sont justes. Nous prenons leurs émotions de plein fouet ce qui fait de ces instants dans la salle de cinéma un moment vif et prenant.

Nos étoiles contraires est un film qui mérite d’être vu. Je vous encourage vivement à le faire.

Et n’oubliez pas : La vie vaut la peine d’être vécue !

The Fault in Our Stars - tfios - Nos étoiles contraires : Semi Spoiler

 

 

Préparez vos mouchoirs !

Sortie DVD

Le film sortira en dvd le 20 décembre prochain. Il est d’ores et déjà disponible en pré-commande.
Nos étoiles contraires, en DVD

Bonus

Site officiel du filmPage facebookCompte twitterSite de l’auteur John Green

De belles photos pour la promo du film

Shailene Woodley, Ansel Elgort (The Fault in Our Stars/tfios - Entertainment Weekly) Shailene Woodley, Ansel Elgort (The Fault in Our Stars/tfios - Entertainment Weekly) Shailene Woodley, Ansel Elgort (The Fault in Our Stars/tfios - Entertainment Weekly) Shailene Woodley, Ansel Elgort (The Fault in Our Stars/tfios - Entertainment Weekly)

source photos

Autres visuels

The Fault in Our Stars - tfios - Nos étoiles contraires : okay? okay
Nos étoiles contraires de John Green, couverture du livre
The Fault in Our Stars - tfios - Nos étoiles contraires : citations/quotes

Le film vous tente-il ? Si vous l’avez vu, qu’en avez-vous pensé ?

 

– Le blog est aussi sur Facebook + Twitter + Hellocoton + Instagram.

Boyhood, un film vrai et touchant

Il y a quelques semaines, je vous parlais de la sortie d’un film unique tourné sur 12 ans : Boyhood. Aujourd’hui, je me décide à écrire ces quelques lignes après être allée voir ce joli film au cinéma fin juillet.

Boyhood movie/le film (Ellar Coltrane)

Synopsis

Le film suit Mason de l’âge de 6 ans jusque sa majorité. On y découvre les déménagements, les amis, les rentrées des classes, les premiers émois, les petits riens et les grandes décisions qui rythment sa jeunesse et le préparent à devenir adulte.

Bande-annonce (vostfr)

Mon avis

Boyhood, c’est avant tout un film unique de par sa production réalisée sur 12 ans (tourné tous les étés au Texas entre 2002 et 2013). C’est surtout un film vrai et touchant, sur la vie tout simplement.

Richard Linklater (scénariste et réalisateur) nous raconte une histoire ordinaire et nous accompagne dans notre rôle de proche distant de cette famille menée par Patricia Arquette.
On suit l’évolution de Mason (Ellar Coltrane) et aussi celle de ses proches comme celle de sa mère qui rêve d’une vie plus confortable pour ses 2 enfants et qui décide de reprendre ses études.

Boyhood movie/le film, évolution d'Ellar Coltrane (gif)

J’ai aimé regarder grandir ces personnages (aussi bien physiquement qu’intellectuellement), voir les interactions des uns avec les autres au fil du temps, les moments familiaux notamment lorsque Mason et Samantha (Lorelei Linklater) sont conseillés par leur père (Ethan Hawke) qu’ils ne voient que peu souvent…

Pourquoi Boyhood est-il touchant ? Parce que c’est un film qui reflète la vie, celle d’êtres humains que l’on pourrait côtoyer ou qui pourraient très bien être nous.

A découvrir dans les cinémas près de chez vous 🙂

Liens

Site officiel du film
sur Facebook
sur Pinterest

Sortie DVD

Le film sortira en dvd le 3 décembre prochain. Il est d’ores et déjà disponible en pré-commande.

Boyhood, en dvd

Le film vous tente-il ? Si vous l’avez vu, qu’en avez-vous pensé ?

 

– Le blog est aussi sur Facebook + Twitter + Hellocoton + Instagram.

Boyhood, ce film unique tourné sur 12 ans

A une époque de ma vie, je voulais être cinéaste. J’adorais déjà le cinéma et les émotions qu’un film peut procurer. C’est ce que j’avais envie de transmettre : des sentiments forts.
L’idée de travailler derrière la caméra m’est passée. Mais je suis encore aujourd’hui attachée aux visuels (je suis d’ailleurs graphiste freelance) et aux émotions ressenties au quotidien.

J’ai toujours plus ou moins imaginé un film qui serait tourné sur plusieurs années, où les acteurs joueraient leur rôle pendant une longue période afin de garder une réelle continuité à l’écran.

Ce projet, dont j’ai rêvé, va voir le jour. Boyhood, c’est le titre de ce film unique réalisé sur 12 ans. Débuté au cours de l’été 2002 à Houston au Texas, le tournage s’est terminé en octobre 2013.

Edit : J’ai vu le film, et j’en parle dans cet article 🙂

Boyhood (Ellar Coltrane), réalisé par Richard Linklater

Richard Linklater (scénariste et réalisateur) a mené à bien son projet avec la même équipe de comédiens (Ellar Coltrane, Lorelei Linklater, Patricia Arquette, Ethan Hawke) qui évoluent au fil du temps.

Enthousiaste avant d’avoir visionné la bande-annonce, je suis aujourd’hui impatiente de découvrir Boyhood, qui sera j’en suis sûre émouvant, beau, étonnant et me fera ressentir de fortes émotions.

Sortie prévue le 23 juillet dans les cinémas français.

Synopsis

Le film suit Mason de l’âge de 6 ans jusque sa majorité. On y découvre les déménagements, les amis, les rentrées des classes, les premiers émois, les petits riens et les grandes décisions qui rythment sa jeunesse et le préparent à devenir adulte.

Bande-annonce (vostfr)

Liens

Site officiel du film
Page facebook

Que pensez-vous de ce projet ? Le film vous tente-il ?

 

 

– Le blog est aussi sur Facebook + Twitter + Hellocoton.

Si tous les personnages Marvel étaient réunis (Marvel: Ultimate Alliance)

… dans un film, nous aurions droit à ça :

Marvel: Ultimate Alliance

Une vidéo sous forme de bande-annonce, réalisée par un fan (SouperboyX), nous révèle le résultat d’une alliance entre tous les héros de l’univers cinématographique Marvel (Spider-Man, Daredevil, X-Men, Fantastic Four, Iron Man, The Incredible Hulk, Thor, Captain America, Guardians of the Galaxy, Ant-Man, The Avengers, Agents of SHIELD…).

Marvel: Ultimate Alliance (en VO, à visionner en plein écran)

source

Super bien fait, n’est-ce pas ?

 

– Le blog est aussi sur Facebook + Twitter + Hellocoton.

Saving Mr. Banks (Dans l’ombre de Mary : La promesse de Walt Disney)

Aujourd’hui je vais vous parler de Saving Mr. Banks (Dans l’ombre de Mary : La promesse de Walt Disney), que je suis allée voir il y a quelques semaines.
L’an dernier, je vous annonçais la sortie du film et mon envie d’aller le voir. Je vous fais enfin part de mon avis (sans spoilers).

Dans l'ombre de Mary : La promesse de Walt Disney (affiche)

Synopsis

Dans sa quête pour obtenir les droits d’adaptation des aventures littéraires de Mary Poppins, Walt Disney va se heurter à l’auteure, Pamela Lyndon Travers, femme têtue et inflexible qui n’a aucunement l’intention de laisser son héroïne bien aimée se faire malmener par la machine hollywoodienne. Elle accepte finalement à contrecoeur de se rendre à Los Angeles pour entendre ce que Disney a imaginé… (source allocine.fr)

Bande-annonce

Mon avis

Ce film ravira les fans du dessin animé Mary Poppins aussi bien que les personnes n’ayant jamais vu l’adaptation de Disney (il en existe encore ??). Il donnera certainement envie à tout le monde de voir ou revoir l’histoire de Mary Poppins et de la famille Banks. 🙂 Ce fut mon cas.

Mary Poppins

Le film est à la fois plaisant, triste et plein de nostalgie.

En tant que fan de l’univers Disney, découvrir Walt Disney tel qu’il a du être comme producteur et passionné d’histoires, et aussi les dessous de l’adaptation du dessin animé/film, m’a bien plu.
J’ai adoré les passages dans la salle de création, notamment les moments au piano. Impossible de ne pas fredonner Supercalifragilisticexpialidocious.

J’ai aussi été touchée par l’enfance, remplie de rêves mais difficile, de l’auteure Pamela Travers. Cette petite fille qui aime tant son père à l’imagination débordante se voit marquée par l’addiction à l’alcool de celui-ci. J’ai été peinée pour elle.
Et lorsqu’elle découvre le film pour la première fois, j’ai été émue avec elle.

Les deux histoires (l’enfance de P. L. Travers et l’adaptation de son roman) se mêlent de façon délicate. On comprend mieux ce qui a amené Pamela à écrire les aventures de Mary Poppins. Et on peut se réjouir que Walt Disney ait réussi à la convaincre de réaliser cette adaptation.

Et vous, qu’avez-vous pensé de Dans l’ombre de Mary ?

 

– Le blog est aussi sur Facebook + Twitter + Hellocoton.

Divergent (Divergente), un film à ne pas manquer

Fraîchement sortie de ma séance ciné pour voir l’adaptation du livre Divergent de Veronica Roth, je ne peux m’empêcher de commencer l’écriture de cet article pour vous donner envie d’aller voir le film.

Divergent

J’ai adoré. Vraiment. Je suis d’ailleurs encore dans une bulle au moment où j’écris ces mots sur mon carnet. J’ai même un peu peur d’en sortir tellement j’ai la pêche ! 😀
Vivement que je retourne le voir ; et cette fois-ci avec mon mari, car je pense que ça lui plaira. C’est un film qui devrait d’ailleurs plaire aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

Mais avant de vous en dire plus (sans vous spoiler), voici des infos sur Divergent :

Synopsis

Dans un Chicago post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions, Béatrice – jeune fille de 16 ans – doit choisir son clan entre les Sincères (les honnêtes), les Érudits (les intelligents), les Fraternels (les pacifistes), les Audacieux (les courageux) et les Altruistes (les désintéressés). Ses résultats, au test qui doit l’orienter dans son choix, s’avèrent non concluants. Fait rarissime, elle présente des aptitudes pour 3 factions. Elle est Divergente, et donc en danger de mort. Dissimulant son secret, elle intègre les Audacieux, une faction qui pourrait être dangereuse pour elle…

Bande-annonce

Mon avis

Le film était vraiment génial. Une très bonne adaptation pour un excellent livre. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu le roman de Veronica Roth pour se laisser emporter dans cette œuvre cinématographique.

Comment ne pas être séduite par Theo James qui joue Quatre (Four dans la version originale), personnage déjà attachant sans parler de la performance de son interprète ?
Et Shailene Woodley (qui joue Beatrice/Tris) belle, simple et juste dans ses expressions du visage, ses gestes… C’est vraiment une actrice que j’aime de plus en plus de par son jeu et sa simplicité et générosité en tant que personne. J’attends avec impatience la sortie de son prochain film The Fault in Our Stars (Nos étoiles contraires).

Assez régulièrement, dans la salle de ciné, j’ai pensé « Qu’est-ce que c’est bien ! ».
J’ai même envie de dire merci à Neil Burger pour son travail dans la réalisation. Ce n’est pas pour rien qu’on a toujours senti son implication dans ses interviews. Dommage qu’il ne dirige pas le second film dont la sortie est prévue en 2015 (conflit de calendrier). Mais telle que l’adaptation est lancée, je n’ai pas réellement de crainte pour la suite.

Impossible de voir le film sans penser à ce qui arrive dans la suite de la saga littéraire et notamment à la fin du dernier livre. Mais je ne vous en dirai pas plus. Je ne vous spoilerai pas, car si vous n’avez pas lu Divergent (tome 1), Insurgent (tome 2) et Allegiant (tome 3), je vous invite vivement à réparer cette erreur au plus vite.

Saga Divergent

Vous l’aurez compris, je suis sous le charme de Divergent. J’avais tellement aimé le livre (lu en moins de 2 jours). Je ne suis pas déçue par sa retranscription à l’écran.
Allez vite le voir pour vous faire votre avis.  🙂

Sortie DVD

Notez la date sur votre calendrier, le film sortira en dvd le 20 août prochain. Il est disponible en pré-commande.

Divergente en DVD

Bande originale

Divergent soundtrack / Divergente bande originale

Pendant le film, je me suis dit qu’il me fallait la bande originale. La chanson principale Beating Heart, interprétée par Ellie Goulding, en plus d’être entrainante, correspond bien au film. J’adorais déjà cette artiste à la voix singulière qui pétille. Elle apporte un plus à cette bande originale à ne pas râter.
Voici le clip du single :

Bonus

Site officiel du film
Divergent sur TwitterDivergent sur InstagramDivergent sur Facebook
L’auteure Veronica Roth sur Twitter Site officiel de Veronica Roth

De superbes visuels (officiels) du film
source

Divergent, Theo James & Shailene Woodley

Divergent, Shailene Woodley & Theo James

Divergent, Zoë Kravitz Divergent, Maggie Q
 Divergent, Miles Teller  Divergent, Jai Courtney

Divergent, Mekhi Phifer

Divergent other movie poster/autre affiche du film

Comptez-vous voir le film ? Vous l’avez déjà vu, dites-moi ce que vous en avez pensé 🙂

 

— Le blog est aussi sur Facebook + Twitter + Hellocoton.