Information fatigue

information fatigue

Oui, les mots du titre sont bien dans l’ordre. J’ai en fait lu aujourd’hui un article intéressant sur l’ « information fatigue » (expression anglaise). Vous vous dites, mais c’est quoi ? Et bien pour reprendre la traduction de l’article, c’est

l’apathie, indifférence, ou épuisement mental résultant de l’exposition à un excès d’informations, particulièrement le stress qu’induit la tentative d’assimilation de sommes excessives d’informations provenant des média, d’Internet, ou au travail.

Après avoir lu cette définition, je me suis dis qu’il y avait un peu de moi dedans.

Vous arrive-t-il d’avoir beaucoup d’onglets ouverts dans votre navigateur que vous « lirez plus tard » ? Ou des pages enregistrées en favoris pour « y jeter un coup d’œil quand j’aurais le temps » ? Et bien moi, c’est tout le temps. Par exemple, actuellement j’ai une trentaine d’onglets ouverts et j’aimerais bien diminuer ce nombre. Mais plus je navigue sur internet, plus je découvre des choses (sujets, images…) qui me captivent et je n’ai pas envie de passer à côté de quelque chose d’intéressant. Donc allez hop, je mets de côté.

Les outils informatiques devraient pourtant nous permettre de gagner du temps, mais la masse d’informations présente, notamment en ligne, nous prend chaque jour un peu plus de notre temps.
L’ « information fatigue » serait-il le nouveau syndrome à la mode ou deviendra-t-il l’un des syndromes les plus importants de notre siècle ? A voir avec le temps, si l’on en entend plus parler.

Si vous avez des astuces pour palier ce problème, gagner du temps, ou si vous souhaitez réagir d’une autre manière à cette article, laissez un commentaire. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *